Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Apprendre le français et fiches pédagogiques FLE
  • : Nous vous proposons des fiches pédagogiques pour enseigner le français langue étrangère (FLE). Vous trouverez également des images pour vos cours de français.
  • Contact

Introduction


Bienvenue sur le blog APPRENDRE.
Anne Perrot professeur de FLE  Thierry Perrot professeur de FLE

Nous sommes enseignants de FLE et nous voulons dédier cet espace à l'apprentissage du français. Nous vous proposons ici des fiches que nous avons élaborées pour nous aider en classe. Nous espérons que cela vous servira également. Vous pouvez aussi utiliser les images pour vos cours, ce sont mes dessins. Il est bien entendu impossible d'utiliser ce matériel pour un usage commercial.
N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques perrot.thierry@free.fràfreenti_bug_fck 
Nous sommes enseignants au CIEL école de français

Rechercher

7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 17:07
Niveau : A2-B1 minimum
Supports : Poème de Ronsard « Mignonne, allons voir si la rose… », dictionnaires de synonymes
Objectifs : introduction à la poésie, travail sur la phonétique (phonèmes, rythme et intonation), place des mots dans la phrase

TELECHARGER LE POEME
la poésie en classe de FLE
Déroulement :
Distribuer le poème aux étudiants puis leur en donner une lecture expressive.
Expliquer le vocabulaire difficile.
Noter au tableau puis expliquer les mots « strophe », « vers » et pied ».
Travail sur les strophes :
Présenter les 3 différents schémas de rimes avec des exemples concrets :
Plates : AABB
Embrassées : ABBA
Croisées : ABAB
Demander aux élèves quel schéma le poète a choisi pour son poème.
Travail sur les vers :
Expliquer comment compter les pieds (compter le « e » muet quand il est suivi d’un mot commençant par une consonne, ne pas le compter quand il se trouve en fin de vers).
Noter au tableau les mots « octosyllabe », « décasyllabe » et « alexandrin » et les expliquer.
Faire compter les pieds vers par vers (répartir les strophes).
Travail sur les rimes :
Expliquer les rimes riches (3 phonèmes identiques), suffisantes (2 phonèmes identiques) et pauvres (1 seul phonème).
Expliquer les rimes féminines (se terminant par un son consonantique, du type [as]) et masculines (se terminant par un son vocalique, du type [e]).
Demander aux élèves compléter le tableau suivant :

Vers
mot
RIMES…
   
riche
suffisante
pauvre
féminine
masculine
1
2
rose
déclose
         
3
6
soleil
pareil
         
 
 
         
 
 
         
             
             
             
             
15
18
nouveauté
beauté
X
     
X

Analyser le fond du poème en étudiant les métaphores, les associations de mots et donner un titre à chaque strophe.
Travail oral :
Faire mémoriser tout ou partie du poème pour une dramatisation.
Faire déclamer le poème (ou une strophe) par chaque étudiant en leur demandant de choisir un ton (sérieux, moqueur, désespéré, ironique, pressant…), les autres devant identifier le ton choisi par celui qui déclame.
Travail de création écrite :
Faire écrire, par petits groupes, un poème de réponse à Ronsard. Les élèves doivent procéder d’abord à un remue-méninges, classer les mots selon leur nature grammaticale et utiliser un dictionnaire de synonymes. Ensuite, ils commencent à rédiger leur poème en se préoccupant surtout des rimes, le nombre de pieds pouvant être plus facilement obtenu par substitution ou ajouts de mots dans le vers.
Quand les poèmes sont terminés, demander aux élèves de choisir un ton et de réciter leur œuvre. Comme il s’agit d’un travail en groupe, chaque élève de chaque groupe déclame sur un ton différent. Pendant ce temps, les autres groupes doivent identifier le nombre de pieds, le schéma utilisé et la nature des rimes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Famille Perrot - dans Fiches phonétique
commenter cet article

commentaires

Gevaert 23/09/2008 00:15

Bonjour,

je lis votre travail intéressant sur le poème de Ronsard. Je souhaiterais juste signaler qu'en prosodie française on ne parle pas de "pieds" (c'est le terme employé pour commenter la prosodie latine classique) mais de syllabes.

Merci pour votre travail.